Des papiers japonais vraiment fabuleux : la preuve en lumière

Mes papiers japonais, sont les plus beaux du marché. Le grossiste auquel je les achète est pour moi un énorme gage de crédibilité. D’ailleurs il est bien le seul et je suis donc bien la seule à avoir communiqué sur le fait que mon papier japonais a été classé par l’Unesco « patrimoine culturel immatériel ». Nous avons là en quelque sorte un label.

J’ai tenté à plusieurs reprises l’année dernière de vous expliquer en quoi mon papier était différent d’autres que l’on peut acheter ailleurs. La première différence qui pour moi est intrinsèque au papier japonais « Unesco », ce sont ses qualités de transparence qui viennent de l’impression de ses couleurs par sérigraphie.

Son usage le plus valorisant est donc de réaliser avec lui des luminaires. Vous le savez pour celles qui viennent en boutique, je passe mon temps à les essayer à contre-jour !! Comment rendre ça possible par internet ?

La tâche est ardue, longue mais réalisable…Je viens enfin de trouver le temps d’en photographier quelques uns à contre-jour.

J’espère que l’exercice n’ira pas à l’encontre de l’effet recherché. A contre-jour, ils sont magnifiés et du coup paraissent bien « pâlichons » sans lumière derrière. Les détails apparaissent très bien. Les parties dorées deviennent noires, le blanc devient lumière, ils sont superbes !!

Si l’exercice vous amuse, je vous laisse découvrir quels sont les papiers non éclairés aux quels ils correspondent…je pense que vous allez mettre un certain temps pour certains…et être vraiment surprises des comparaisons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *